IMG_0606.jpg
IMG_0609.jpg

1984 : Sarah pousse son premier cri (de manière parfaitement désorganisée mais avec un sens certain de sa portée dramatique) dans une maternité du 12 arrondissement de Paris. Son père est lexicographe et sa mère travaille pour le festival de Jazz de Paris.

de 1988 à.. : Premières expériences musicales sur son radio K7 Fisher Price. Poursuit ses expériences musicales sur son Bontempi puis sur le piano de sa grand mère. S’en suivent ses premiers essais d’écriture : « poème pour un oisillon tombé du nid », suivi de diverses nouvelles qui font la fierté de ses parents (c’est déjà pas si mal...)

1995... : Débute la flûte traversière (en réalité elle aurait préféré le piano mais c’est moins pratique à transporter) suivis de ses premiers accords à la guitare et premières chansons (secrètes)

2002 : Création du collectif « Pavé Jazz » dédié aux musiques improvisées, et du « Lavatronic Orchestra », concerts réguliers, 1 album

2006 : Arrivée à Montpellier

2009 : Elle axe sa pratique sur la compositions, l'écriture et l’interprétation pour le spectacle vivant et obtient son intermittence (2013). En parallèle elle continue d'écrire des chansons (toujours secrètes...)

2015-2016 : Elle monte un projet de collectage de chansons auprès d’habitants de différents quartiers de Montpellier qui donne lieu a deux publications. Ses recherches l’amènent à se plonger dans les répertoires traditionnels et à aborder la création sonore et radiophonique.

 

2020 : Aboutissement d'un travail d'écriture amorcé depuis de longues années, naissance du projet « par le hublot de Sarah Amiel ».

 

Décembre 2020 : Sortie de l’EP « Avant-goût »

 

2021 : Premiers concerts solo de ses chansons

7BFB14A2-DED8-4114-8B24-94B6C15AC89D_edi